StudentCoin

Le projet StudentCoin est né d’un constat : l’attente dans les cafétérias et les restaurants universitaires peut être très longue, et vous faire renoncer à patienter pour pouvoir manger ou simplement prendre un café.

Nous souhaitons optimiser les transactions financières sur tout le campus de Bordeaux, nous proposons donc de développer une application mobile grand public, ergonomique, qui permettra de fluidifier les échanges sur le campus et entre étudiants.

Le StudentCoin sera notre monnaie locale complémentaire comme le prévoit la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire. Celui-ci sera totalement digital et s’échange depuis notre application.

 

1 € = 1 StudentCoin

Le dépôt sur l’application pourra se faire par carte bancaire ou par virement. Les euros déposés sont instantanément convertis en StudentCoin et échangeables directement entre étudiants, dans nos cafétérias et restaurants universitaires, auprès des associations étudiantes et commerces partenaires…

L’emploi d’une blockchain privée sera au cœur du projet, cette technologie permet une grande fluidité et sécurité des transactions financières. De plus, les micro-paiements seront simplifiés (plus besoin de faire l’appoint au centime près), et les fonds retirables à tout moment.

Le but est de fédérer une communauté étudiante et d’avoir une forte utilité sociale, un sentiment d’appartenance propre aux étudiants de Bordeaux. Le projet StudentCoin est incubé à UbeeLab, et porté par Edouard Gallego et Guillaume Renaud, étudiants en master de finance à l’IAE Bordeaux.

Cette initiative sera aussi bénéfique pour l’université de Bordeaux, puisqu’elle sera la première université à avoir sa propre monnaie locale complémentaire sur son campus.
Il est important que les étudiants du campus Bordelais, qui sont plus de 50 000, puissent bénéficier d’un service unique et intuitif pour leur usage quotidien. Il faut aussi remarquer que le concept d’argent se dématérialise de nos jours, notamment pour les plus jeunes d’entre nous utilisent de moins en moins la monnaie fiduciaire.

En tout état de cause, nous pensons que ce service serait donc bénéfique pour l’université et pour tous les étudiants.